Kayije Kagame

«Pick up a dream, and work on it.»

Il suffit parfois de bien peu de choses pour rapprocher la Suisse et la France. Par exemple d’une jeune Suissesse qui, après avoir foulé les planches, a le courage d’aborder une réalisatrice française. Lors d’un festival dans son cinéma préféré, à Genève. De cette rencontre est né le film «Saint Omer», récompensé par le Grand Prix du Jury à Venise. Un film dont l’actrice principale, Kayije Kagame, a été primée à la Berlinale 2023. Rapidement découverte par Robert Wilson, l’artiste joue dans de petits films qui font parler d’eux. Dans ses installations et ses œuvres sonores, mais surtout dans son jeu si subtil, on ressent cette empathie qu’ont les gens nés dans un monde préservé, mais qui restent étroitement liés à un autre destin: les parents de Kayije Kagame ont fui le Rwanda pour Genève. Cette année, la France a proposé «Saint Omer» aux Oscars. Et la Suisse a déclaré Kayije Kagame star montante de l’année.